Tags

Related Posts

Share This

Stay hungry, stay foolish … you idiot !

Soyez affamés, soyez fous, dit la traduction, moi je dis (Reverso également) soyez idiot.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit ! Soyez conscient de votre idiotie, du fait que vous avez tout à découvrir, même ce que vous savez déjà.

La chance sourit aux audacieux, aux candides. Voici le message que nous passe Geneviève Petit dans son article sur Eric Bourdé, community manager de Cora Rennes.

Celui-ci, à l’instar du pizzaiolo Ramon de Leon, n’a pas mis en place une stratégie digitale en y intégrant des notions de ROI (ou de KPI pour être poli).

Qu’a-t-il fait et comment expliquer son énorme réussite ? C’est très simple, il n’a pas cherché à faire une énorme réussite. Je ne vais pas vous raconter l’histoire, Geneviève Petit le fait bien et je vous invite à lire l’article plutôt que le spoiler. Je vais juste vous dire ce que j’en pense.

Ce qui est remarquable dans l’utilisation des réseaux sociaux d’Eric Bourdé comme celle de Ramon, c’est avant tout l’exploration. En effet ils sont partis sur les nouveaux medias comme on partait sur un voilier à la découverte des Amériques. Comme le dit Eric « 99 % de ce qu’on fait sur internet ne marche pas et puis il y a parfois ces petits miracles ». 


Christophe et Colomb


Car en effet, mesdames et messieurs, 99% de ce qu’on fait sur les réseaux sociaux a un impact riquiqui, et parfois, au détour d’une idée un peu folle, on fait le buzz.

J’en veux pour exemple la vidéo « Dans les RP » réalisée par l’agence Self Image au détour d’une idée folle, une carte de voeux sous forme de réponse à la très célèbre « Dans la publicité « .

L’idée partait de rien, elle a fait 15 000 vues. Certes, ce n’est pas un buzz planétaire, mais c’est un joli buzz parisien, bon pour l’image de l’agence de presse.

D’ici à voir déferler les copies (pardon, on dit les « memes ») en masse avec « Dans le digital », « Dans le community Management » ou « Dans les RP 2.0″ il n’y a qu’un pas. A éviter si vous voulez mon avis, une bonne idée n’existe qu’en un seul exemplaire. Si vous voulez vous amuser, c’est une autre bonne idée qu’il faut avoir.

L’erreur à éviter, quand on va chez le coiffeur c’est de demander un dégradé et en cours de route, changer d’avis pour un carré.

On est bien d’accord ?

Bon et bien dites vous que lorsqu’on pense à réaliser quelque chose sur les réseaux sociaux (exemple : « on est des fous on va faire une vidéo virale ») et qu’au milieu on a peur parce que la vidéo n’est pas assez formelle, les images pas assez belles, l’humour trop direct, il n’y a pas de générique, on ne voit pas la marque, elle ne plaira pas en interne… on se retrouve avec une vidéo institutionnelle de niveau moyen, un concept non identifié dont les chances de succès sont inversement proportionnelles au temps qu’il a fallu pour la faire, et lorsqu’elle sort, la mode est passée.

Eric, lui, ne s’est pas posé toutes ces questions, lorsqu’il a réalisé un Domino filmé à la main avec des produits de la vie courante.

« Nous sommes passés de 1 600 à 2 000 fans. Mais ce n’est pas grand chose, comparé aux 10 000 personnes qui entrent dans un centre commercial le week-end. »


Oui car il faut le savoir, en fin de compte ce n’est jamais grand chose… comparé à… et pourtant quand ça fonctionne, on est drôlement content.

Alors certes, comme vous pourrez le lire, Eric n’a pas respecté les règles de promotion Facebook, les fameuses… certes, il n’était pas conseillé. C’est pour cela que nous sommes là, conseils, consultants, agences spécialisées.

Et si on sortait quelques instants la tête des chiffres pour entrer dans la création, l’humain, l’envie, si on s’amusait … on peut se le permettre. Nous sommes les nouveaux pionniers, comme Jacques Séguéla le fut en son temps, avec « demain j’enlève le haut » et « la force tranquille ». Les nouveaux fils de pub, c’est nous.

Alors …

 

A nous de vous faire préférer le web