Social shopping et Ignite, la vie, la vraie

 

Ou plutôt « le digital expliqué par les blondes »

 

Hier, j’ai eu la chance d’assister à un Ignite exceptionnel.

Une véritable histoire racontée sans le savoir par 5 intervenants passionnants, mais ceci fera l’objet d’une prochaine note.

Ce qui est à noter c’est qu’hier soir, la communauté était à l’honneur. Communauté d’intérêt, communauté solidaire, la révolution sociale a changé les modes d’action, de communication et … de consommation.

C’est ainsi qu’un intervenant intervint sur la consommation sociale tandis qu’un autre sur les réseaux solidaires. « Plus jamais seuls » se dit-on en écoutant l’intervention de Damien Douani co-auteur de ce blog sur le sujet « le jour ou j’ai compris les réseaux sociaux dans les toilettes ».

BREF, j’ai dit : une prochaine note.

Je vais vous parler ici de social shopping car c’est la réflexion qui m’animait en écoutant les interventions hier soir.

Plus jamais seuls nous sommes, devant les autres, devant le monde, devant la télé et devant le shooping.

Car voyez-vous, entre deux stratégies digitales de la plus haute importance, il m’arrive de faire du shopping.

 

************************************************

C’est l’heure de la blond démonstration

************************************************

Hier donc, je me trouvai dans un magasin de vêtements de marque espagnole en quatre lettres qui commence par un Z et termine par ARA (pas de publicité déguisée chez nous), et me voici tombant en admiration devant une paire de ballerines noires vernies tout à fait parfaites etc etc …

Or la même en bleue trône vaillamment à côté. Les étant, bien entendu disponibles dans ma pointure.

Ni une ni deux, c’est le cas de le dire, j’en rends compte à mes followeuses en leur demandant laquelle je prends.

Et ni une ni l’autre, après un nombre de réponses qui ferait pâlir tous les pontes de la réseautification, elles me convainquirent d’acheter les deux.

Ce que je fis, ce que je n’aurais probablement pas fait seule.

Twitter m’a tout à la fois déculpabilisée, convaincue et délestée d’une petite somme.

 

Comme vous pourrez le voir sur l’image ci-dessous, le petit 13 en rouge est la 6ème mise à jour, j’ai eu à peu près autant de réponses à chaque mise à jour, ce qui nous fait un total présumé de 78 réponses, si on s’amuse à faire le calcul des followers et du nombre de personnes touchées,ce qu’on ne fera pas car nous sommes chez la blonde ici, Zara devrait normalement m’offrir un bon d’achat d’ici peu de temps.

Alors à quand un QR code sur les articles en magasins pour les envoyer directement avec tout le descriptif à tous ses amis en un instant ?

Evidemment, ces techniques feront immédiatement le tri dans la qualité des articles, mais c’est le jeu, ma pauvre lucette…