Nous ne voulons pas partager des faits, nous voulons partager des sentiments

Comment expliquer de manière scientifique l’attrait pour les lolcats et les bébé qui dansent (qui pètent, qui mordent ou qui planent…) ?

Hein ? Comment ?

Ben on peut pas …

 

Le partage d’émotion forte permet de favoriser la connexion aux autres et la solidarité. “Si je suis en colère et que vous êtes en colère, nous pouvons nous retrouver autour de ce que nous ressentons”, explique Jonah Berger. L’internet reflète cet instinct social ancien. La seule différence est que lorsque nous sommes en ligne, nous ne pouvons souvent pas exprimer nos émotions directement. “Il est difficile de communiquer des sentiments forts quand nous ne sommes pas en face à face”, explique Jonas Berger. “Mais le partage de contenu sur le Web nous permet d’obtenir une sorte de connexion en parallèle.”

Jonah Berger, professeur assistant à la Wharton School de l’université de Pennsylvanie, nous explique :  Pourquoi les vidéos virales sont-elles virales ? InternetActu.net