Tags

Related Posts

Share This

Digiworld Summit pour les Nuls #DWS13 – Video as a service : la traduction officielle

Ces 2 derniers jours, nous avons eu l’occasion de traîner nos guêtres au Digiworld Summit, l’événement incontournable de acteurs de la télécommunication.

Organisé par l’IDATE (Institut De l’Audiovisuel et des Télécoms en Europe) il s’agit cette année de la 35ème édition d’un colloque qui s’attache à discuter des défis du monde numérique et des nouvelles technologies.

 

Cette année, le thème choisi était « Digital Gold Mines » : littéralement les mines d’or du numérique.

 

Il ne s’agit pas, par conséquent, de parler de Youporn pendant 2 jours mais de se concentrer sur les gisements qui vont créer de la valeur et de l’emploi.

 

Deux jours très riches en contenu et pourtant fabuleusement abscons, deux jours qui nécessitent une traduction permanente grâce au dictionnaire Concepts B to B chiants qui mettent des dollars dans la poche >> Applications B to C prometteuses qui mettent des étoiles dans les yeux.

 

Le tout saupoudré de conférences présentées en anglais par des francophones aux accents bien souvent désastreux.

 

Car avant-tout, cette conférence s’adresse aux Telcos.

Si tu n’es pas un Telco poke ton voisin.

 

Par exemple : hier, vous avez pu lire le Storify que j’ai pu réaliser sur la conférence plénière du matin sur l’avenir de la vidéo : création, contenu, plateformes.

 

Description :

Une part croissante du trafic de l’internet fixe et mobile est constituée de vidéo. Dans le même temps nos écrans de télévision pourraient devenir semblables à ceux de nos smartphones avec une galaxie d’Apps choisies et ordonnancées par nos soins. Les chaînes TV pourraient y voir l’occasion de s’affranchir des intermédiaires (telcos, câblos) en s’auto-distribuant sur l’Internet ouvert. Mais la concurrence y sera rude, face aux plates-formes mondiales (Amazon, Netflix, YouTube…) ou aux stratégies directes des grands studios nord-américains. Au-delà des options en termes de distribution et des interrogations sur le futur des « box », les personnalités retenues pour cette session discuteront des autres facteurs d’une stratégie gagnante : le contrôle exclusif des contenus et l’investissement dans un système d’information puissant (recommandation, ciblage publicitaire…).

 

Comprendre :

Comment tirer profit de tous les fans de Norman qui bouffent de la vidéo comme des Big Mac en leur calant de la pub à plus savoir ou la mettre sans qu’ils s’en aperçoivent, dans un univers de plus en plus concurrentiel où même le consommateur est sans pitié. Quand le grand défi des chaines de télé est le net et le grand défi des Youtubeurs est la télé, on se dit qu’il y a un truc qui se joue. Forcément.

 

Je vous laisse donc découvrir l’article réalisé hier pour découvrir le contenu de cette plénière.