Dailymotion racheté par Orange, une bonne chose ?

Ce qui devait arriver arrivera… bientôt. Orange, s’apprête logiquement a racheter Dailymotion. L’affaire sera conclue, ou non, en 2013, puisque le groupe est déjà propriétaire de 49% du capital (62 millions d’euros à l’époque). Orange souhaite donc exercer son option de rachat sur les 51% restants, jusqu’à 72 millions d’euros. Les Echos indiquent également qu’Orange « devrait faire entrer dans un deuxième temps un ou plusieurs partenaires industriels au capital de Dailymotion. »

Et pourtant j’entend sur les réseaux sociaux des gens qui font la moue (oui ça s’entend une moue).

Belle histoire

Pourtant, belle histoire que celle de Dailymotion, cet inventeur (quelques mois avant YouTube) de la vidéo en ligne pour tous. Un succès qui aurait pu se cantonner à nos frontières, mais qui a réussi à force d’innovations et de courage à s’imposer, jusqu’à être racheté par Orange.

Pourtant plusieurs fois le couperet n’était pas loin de tomber… Pas évident de s’imposer dans un domaine aussi concurrentiel, face à un adversaire racheté par le moteur de recherche numéro uno. Pas évident de ne pas avoir de partenaire industriel fort (ironie du sort, à une époque il fut évoqué un rapprochement avec Wanadoo). Pas évident de trouver des sources de financement comme le  technologie en marque blanche (le premier player de WAT.tv, Dailymotion pro…).

Et puis j’ai de la tendresse pour ce site, là où j’ai déposé mes premiers podcasts, et dont j’ai toujours trouvé la démarche de MotionMakers vraiment avant-gardiste.

Râleurs

Bref, ça me gonfle d’entendre que c’est une mauvaise chose qu’ils se fassent racheter par Orange. Ca me gonfle que l’on soit jamais content, dans ce pays où l’on ne sait pas se poser d’autre question que « mais pourquoi on n’a pas inventé Google ou Facebook chez nous ? » alors que l’on a une pépite sous les yeux.

Orange a mauvaise presse comme Microsoft : en gros, quoiqu’ils fassent ils seront d’abord critiqués (j’en viens, donc je connais le problème). Mais vous en connaissez des groupes internationaux (or Dassault Systèmes) qui mette de l’argent pour racheter des boites françaises plutôt qu’aller faire leurs emplettes ailleurs ? Un groupe qui a permis à une boite comme Dailymotion de se propulser dans plusieurs pays phares européens, et qui en a profité pour  s’appuyer sur des créateurs ou agrégateurs de contenus externes plutôt que d’essayer d’en produire eux-mêmes ?

Bref, on est en train de voir une vraie alternative à YouTube et Google se construire durablement (2e plateforme mondiale actuellement quand même !), et ça ne vous fait rien ?

Ne pas mourir à petit feu

Pour moi, le deal est bon. Maintenant le plus dur reste à venir…

Tout d’abord la résurgence du débat sur la neutralité du net, comme le soulignait Numerama en 2011. Ce débat en sous-tend un autre, plus large : l’autonomie de Dailymotion dans le groupe Orange. A 49%, ils ont encore une marge de liberté. A 100%, que peut-il se passer ?

L’histoire de l’absorption de sociétés par d’autres fait montre bien souvent des mêmes conséquences : « mise au pas » de la filiale aux règles et processus internes de son possesseur, intégration aux roadmaps de son propriétaire sans possibilité de « jouer ailleurs » (par exemple, Dailymotion fut récemment disponible sur Freebox avant Livebox), rationalisation des alliances et des prestataires, déport de la R&D vers des entités dédiées. Et l’étape finale : départ des fondateurs et/ou des meilleurs éléments vers d’autres cieux (suite logique).

Je ne souhaite bien sur pas cela à Dailymotion, et rien ne me permet de dire que cela va se passer comme cela (je sais Orange assez intelligent sur ses investissements stratégiques), mais il y a déjà eu des précédents dans beaucoup de sociétés (en France et à l’étranger) qui se sont moins bien passés…

Question de cultures et de valeurs qu’il s’agit de faire se « greffer » l’une à l’autre : opérateur telco vs plateforme internet.

Et il est normal qu’une personne qui apprécie un service tremble pour sa survie (cf Instagram).

Je souhaite le meilleur à ces deux acteurs qui peuvent vraiment avoir une dimension mondiale : Orange a perdu la bataille du moteur de recherche face à Google mais a tout pour créer la surprise sur le search vidéo et tout ce qui va avec (VOD, SVOD, live…).